You are currently viewing Il est temps de se ressourcer

Il est temps de se ressourcer

2020 n’a laissé aucun répit aux parents.

En cette nouvelle année, il est temps pour eux de se ressourcer.

PARENTS – Comme de nombreux parents, mon mari et moi sommes étonnamment devenus des maîtres dans l’art de l’éducation durant la pandémie de Covid-19. Si certaines choses nous semblaient auparavant inconcevables, comme la fermeture des écoles américaines pendant dix mois, elles font désormais partie de notre quotidien. Nous avons appris à jongler entre plusieurs réunions Zoom, tout en gardant un œil sur nos petits anges parfois turbulents (caméra éteinte).

Par chance, aucun de nous n’a été touché par le Covid-19 et nous avons tous les deux conservé nos emplois. Mais je suis épuisée et je ne suis pas un cas isolé. Selon l’American Psychological Association, 70% des parents américains considèrent leurs obligations familiales comme une importante source de stress au quotidien, tandis que 60% se disent extrêmement préoccupés par l’économie. Sans vouloir nous plaindre, nous arrivons à saturation. Nous avons toujours été prêts à nous occuper de nos enfants, qui sont un véritable bonheur pour nous. Toutefois, nous n’aurions jamais imaginé devoir le faire tout en travaillant à plein temps et en assurant six heures par jour de travail scolaire à distance sans presque aucun accompagnement, le tout dans un climat pesant de pandémie et de récession.

Heureusement, l’avenir s’annonce plus radieux. Plusieurs vaccins ont été élaborés et la majorité des Américains pourront en bénéficier d’ici le printemps ou l’été. Néanmoins, les experts en santé mentale spécialisés dans l’éducation tirent la sonnette d’alarme: les parents ne peuvent pas continuer ainsi et devront impérativement prendre soin d’eux tout en assumant leurs responsabilités familiales.

Ma résolution pour cette nouvelle année consistera à adopter de petits gestes simples pour mon bien-être personnel.

Claire Nicogossian, psychologue clinique et auteure de “Mama, You Are Enough: How to Create Calm, Joy and Confidence Within the Chaos of Motherhood”, l’explique très bien. En 2021, les parents devront se ressourcer et réalimenter leurs “réserves parentales”. Ce n’est pas un luxe, dit-elle. De même, affirmer que les parents connaissent une période difficile en cette période de pandémie mondiale n’est en aucun cas une lamentation. C’est une nécessité absolue.

“Alors que nous arrivons, je l’espère, à la fin de cette crise, il est essentiel que les parents prennent du temps pour eux lors de petits moments de détente afin de refaire le plein d’énergie”, affirme Claire Nicogossian.

En ce début d’année, voici donc quelques conseils simples, mais essentiels, qui favoriseront grandement votre bien-être.

Tout d’abord, il convient de limiter vos résolutions à des choses que vous pouvez vraiment maîtriser, c’est-à-dire vos idées et vos décisions personnelles.

L’année 2020 nous a violemment rappelé notre impuissance face à une telle crise. “Nous pouvons véritablement agir sur deux choses: nos idées et nos décisions”, confie Kate Kripke, assistante sociale et fondatrice du Postpartum Wellness Center de Boulder, dans le Colorado, au HuffPost.

Selon Kate Kripke, les parents ne se sont jamais autant investis pour leurs familles que durant cette crise, non seulement par nécessité (prise de nouvelles, école à distance), mais également pour raviver ce sentiment de pouvoir agir sur des forces externes.

En ce début d’année 2021, Kate Kripke invite les parents à ralentir la cadence et à se recentrer sur eux-mêmes. Il est primordial d’admettre qu’il existe d’importants facteurs de stress face auxquels nous sommes impuissants. Entre la perte d’un emploi et les inquiétudes familiales, cette pandémie est éprouvante.

Nous devons prendre conscience de tout cela et réfléchir aux idées et décisions simples qui peuvent nous permettre de nous sentir mieux (une notion très relative pour Kate Kripke).

Pour toute résolution que vous souhaitez prendre pour cette nouvelle année, posez-vous les questions suivantes: suis-je vraiment maître de ces idées et décisions personnelles? Ou suis-je simplement en train de m’épuiser inutilement en voulant contrôler, en vain, un facteur de stress qui m’échappe?

Par ailleurs, si vous ne parvenez pas à surmonter votre stress ou votre désolation, ces petits gestes ne suffisent plus et vous devez à tout prix consulter un professionnel de santé qui pourra vous accompagner.

Idée de résolution n° 1: Respirer profondément trois fois par jour

Compte tenu de tout cela, voici une technique simple, concrète et gratuite à adopter en 2021: respirez profondément pendant une minute matin, midi et soir.

“Ces moments de détente totale ne surviendront pas de manière soudaine. Ce n’est pas le but”, explique Kate Kripke. “Beaucoup me disent ne pas avoir le temps pour méditer tous les jours. Ce n’est pas du tout ce que je leur demande. Ils le font déjà en respirant. Je leur demande simplement de prendre trois petites minutes afin de respirer de façon plus intentionnelle et plus profonde.”

“Ainsi, le cerveau reçoit davantage d’oxygène, ce qui génère une sensation de bien-être immédiat”, ajoute-t-elle. Des études révèlent que cette technique peut avoir un impact significatif sur le cerveau au fil du temps, jusqu’à un certain point.

“Ces trois minutes de respiration ne permettront pas d’éradiquer le coronavirus ou de calmer les douleurs cervicales causées par vos enfant”, admet Kate Kripke. “L’idée selon laquelle ces techniques facilitent notre vie relève quelque peu du mythe, mais ce n’est pas leur but. L’objectif est de mieux gérer des situations délicates, et non de les chasser.”

Idée de résolution n° 2: Privilégier les moments de détente en famille

Si l’idée de passer plus de temps avec mes enfants que je ne le fais actuellement me paraît exténuante, Claire Nicogossian affirme que cela peut nous permettre de lâcher prise quant à notre appréciation personnelle.

“Si vous éprouvez des remords quant à votre façon d’éduquer vos enfants, posez-vous cette question: combien de moments de détente et d’amusement avez-vous passés avec vos enfants?”, interroge-t-elle. Nous ne parlons pas du temps passé à les laver, à assurer leur apprentissage à distance ou à leur demander de réaliser certaines tâches, mais de vrais instants de partage. Faites les comptes.

“Il ne s’agit pas là de vous faire ressentir encore plus de culpabilité, mais plutôt de vous apporter un certain éclairage”, explique Claire Nicogossian. “Généralement, les parents s’attachent davantage à leurs obligations en matière d’éducation pure et dure, au détriment de ces moments de joie et de détente.”»

Quel que soit le chiffre sur lequel vous tombez, consacrez quinze minutes supplémentaires par jour à ces précieux instants, même si vous devez laisser traîner un peu plus longtemps votre vaisselle ou faire une croix sur le dernier exercice de mathématiques. Ces moments de partage avec vos enfants vous redonneront de l’énergie et vous rappelleront les bons côtés de la parentalité.

Idée de résolution n° 3: S’offrir quelques minutes de repos supplémentaires

Pour entamer cette année 2021, Kate Kripke nous propose une autre question relativement simple: quelle décision peut me permettre de gagner un peu plus de sommeil et de repos?

Considérons tout simplement notre temps de sommeil. L’insomnie, tout comme cette terrible pandémie, peut représenter une vraie source de stress. Pour Kate Kripke, le simple fait de s’allonger peut s’avérer réparateur.

“Il est important de comprendre l’importance du repos et de la régénération pour nos organismes”, assure-t-elle, en précisant que cela ne concerne pas uniquement l’aspect mental. Un temps de sommeil approprié renforce également notre système immunitaire ainsi que notre résistance aux infections, que ce soit le Covid-19 ou autre chose.

Idée de résolution n° 4 : Interagir

Parmi les principaux problèmes identifiés par Kate Kripke figure la pensée du tout ou rien, que nous avons tendance à adopter durant cette pandémie. De cette manière, nous estimons par exemple que si nous n’interagissons pas comme nous en avons l’habitude, alors nous allons être coupés du monde.

Cependant, pour Kate Kripke, il existe de petites interactions simples qui nous permettent de rester en contact, comme regarder une personne dans les yeux, saluer un voisin, envoyer un message ou passer un appel.

Ainsi, comme bonne résolution, nous pouvons nous engager à avoir une vraie interaction chaque jour. Une fois de plus, faisons preuve de simplicité. Pourquoi ne pas rester connecté après une réunion Zoom afin d’échanger davantage avec un collègue?

“Il ne s’agit pas là de rechercher des pratiques révolutionnaires”, assure Kate Kripke. “Par ailleurs, ce type d’interaction en aidera beaucoup à se sentir mieux plus rapidement qu’ils ne l’auraient imaginé.”

Laisser un commentaire